Contact 

Négociation de départ : pensez à l’outplacement

Posté le 1 décembre 2022

Négociation de départ, package de sortie, rupture conventionnelle… Quel que soit votre cas de figure, faites la distinction entre ce que vous pouvez demander et ce qui est non négociable. Une façon d’obtenir plus rapidement ce qui vous tient à cœur, comme un outplacement par exemple.

Négociation de départ
Négociez votre départ avec un outplacement

Lorsque votre contrat de travail est rompu, l’entreprise vous propose des indemnités lors d’une négociation de départ. Indemnités sur lesquelles vous n’avez absolument pas la main. C’est la convention collective et les dispositions légales qui régissent vos droits. Bien sûr, dans le cadre d’une rupture conventionnelle ou d’une transaction, vous pouvez solliciter un montant dans vos négociations mais de manière générale, vous n’avez pas de pouvoir d’action sur cela. 

Cependant, il y a une chose sur laquelle vous pouvez agir, c’est la négociation d’une formation d’outplacement dans votre package de sortie. Et ça, ce n’est pas rien !

Négociation de départ : prendre le temps de rebondir

Le coup que le salarié se prend a un coût. Perte d’estime de soi, perte de confiance en soi… Il est important de faire valoir ces conséquences auprès de l’Entreprise, des services RH pour entamer la négociation d’une formation en outplacement. Prendre le temps de mettre des mots sur vos compétences, vos talents, vos valeurs après une rupture de contrat ne peut que vous être bénéfique. Vous découvrirez aussi ce que vous pouvez apporter de plus à une entreprise. Quelle est votre valeur ajoutée ? Votre singularité ? Des notions capitales pour vous aider à bien rebondir. 

>> Pour bien rebondir, rien de tel que l’outplacement. Discutez-en avec notre experte.

Pour bien négocier, repartez du contexte

Pas toujours facile d’entamer les négociations de départ. Premier conseil : repartez du contexte. Si vous n’êtes pas à l’origine de la demande de séparation, vous pouvez le suggérer : “je suis d’accord pour partir mais j’aimerais être accompagné dans ce départ avec un outplacement” 

Si personne ne vous a encore notifié votre départ mais que vous sentez le vent tourner, n’attendez pas ! Faites le pas vers l’entreprise et proposez de partir… avec un outplacement.

Arrivez avec une proposition d’outplacement déjà claire

Deuxième conseil : arrivez en étant force de proposition. Vous avez repéré quelques cabinets d’outplacement (comme Valeurs&Valeur ;-)), vous vous êtes renseigné sur le coût, le financement… Bref, proposez un dossier solide. Cela permet de faciliter la vie des RH, d’aller donc plus vite. Résultat : vous avez plus de chance d’obtenir gain de cause. 

Préparez un argumentaire

Arrivez préparé lors des négociations de départ. Inutile de vous attarder sur les montants qui ne sont pas négociables. Passez plutôt du temps à trouver les bons arguments pour que l’entreprise finance une formation de départ comme l’outplacement. Expliquez pourquoi c’est important pour vous, par exemple, et ce que ça peut aussi apporter à l’entreprise.

Valorisez la marque employeur

Soigner l’entrée d’un collaborateur c’est une chose; soigner sa sortie en est une autre. Et elle tout aussi importante. Faites valoir que les valeurs de l’entreprise se diffusent encore après la rupture d’un contrat de travail. L’outplacement est alors un excellent moyen de valoriser l’entreprise et donc sa marque employeur.  

Pour tout savoir sur l’outplacement, discutez avec notre experte !

Et si vous voulez jeter un oeil à notre vidéo sur l’outplacement, c’est par ici !