Le management de demain déjà présent chez Décathlon

Le futur du travail interroge, interpelle, réjouit ! Plutôt que d’attendre de voir le futur se mettre en place, mettons en place un management d’un nouveau genre !

Explication et Illustration avec la société Décathlon qui devient l’un des premiers acteurs d’un monde qui change. L’enseigne a ouvert son 27ème magasin en Belgique il y a peu et a mis en place un management d’un nouveau genre. Le management de demain ?

Bousculer les codes du management 

Chaque personne a des compétences mais surtout des talents ! Chaque collaborateur peut beaucoup apporter à l’entreprise grâce à sa singularité. Fini le temps du statutaire ; place à l’exemplaire ! Voyez vous-même : hier, le seul fait d’être médecin suffisait à faire accepter une prescription à un patient. Aujourd’hui, ce même patient n’hésite pas à mettre en doute les propos de son docteur et à en changer s’il en ressent le besoin, par exemple. Notre société vit une mutation forte ! En avoir conscience est important, mettre en place de nouvelles façons de manager l’est tout autant. Autonomie, réactivité et agilité font alors partie de la nouvelle donne.

Et ça, Décathlon l’a bien compris. L’enseigne a récemment ouvert un nouveau magasin à Froyennes en Belgique, qui bouscule les codes du management. Le tout collaboratif est entré dans ce magasin pour accompagner l’évolution actuelle de la société. Un exemple de réussite à découvrir.

Les clés du management de demain

Une co-direction 

Ici, pas de big boss ! La direction du magasin est assurée par deux co-leaders évoluant au sein du groupe depuis de nombreuses années.

Pas de job title

Vous, le manager ; vous le responsable de rayon, vous êtes bien plus que ce que laisse supposer votre titre de poste. Ces jobs titles peuvent être limitants voire même sclérosants parfois. Plutôt que d’enfermer les collaborateurs avec une étiquette qui leur colle à la peau, le management de demain favorise la mise en valeur des talents.

A Froyennes, l’enseigne a voulu donner du sens aux missions de chaque collaborateur au-delà de leur métier propre. Ils se sont alors lancé une mission : mettre tous les Tournaisiens au sport ! Les vendeurs ne sont donc plus des vendeurs mais des entrepreneurs sportifs ! Il appartient à chacun de mettre au profit sa technicité et son savoir-faire pour servir la mission globale (mettre tous les Tournaisiens au sport). Chacun est donc en charge d’un sport et va tout faire pour le développer. Ce n’est plus uniquement la compétence métier qui s’installe mais la passion

Une hiérarchie horizontale

Chacun a ses propres responsabilités mais les objectifs sont fixés ensemble. Quand un nouveau projet arrive, chacun se répartit les tâches : l’entrepreneur sportif prend le lead sur le sport, un autre est garant de la qualité, un troisième de la sécurité…Etc. L’ensemble du projet est organisé de manière collaborative et en fonction des expertises de chacun. Si aucune personne ne souhaite prendre le lead sur un sujet, le projet ne voit pas le jour.

Des horaires flexibles

Chaque collaborateur peut rendre flexible son emploi du temps afin de répondre aux projets, enjeux, responsabilités du moment.

Le management par la valeur : un cercle vertueux

Valeurs & Valeur a accompagné collectivement chaque collaborateur au sein d’un groupe à être conscient de sa singularité, de sa valeur ajoutée, de ses talents. Objectif : faire bouger la dynamique individuelle et collective ! Le management de demain réside probablement en partie dans cela.

Résultat : une mise en place des équipes projets plus naturelle :

  • Leader : un projet entrant est pris en charge par celui qui est excelle dans ce domaine et est motivé par ce projet. Il sera alors le leader.
  • Co-définition de l’équipe projet : cette personne saura s’entourer des bons collaborateurs pour l’aider à mener à bien ce projet. Le collectif régulera d’ailleurs la bonne tenue des objectifs collectifs, des valeurs, de la cohérence du projet.
  • Co-construction : le fait de prendre des décisions en intelligence collective sera au centre de la mission.
  • Co-définition du salaire : chacun sera en mesure de prendre du recul sur ce qu’il a apporté, ce qui permettra de définir le salaire.
  • Plus de plaisir : chaque collaborateur aura pris du plaisir dans la réalisation de cette mission car chacun aura travaillé dans sa zone d’excellence

 

Et, vous, quand mettez-vous en place le management par la création de valeur ?

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *