4 conseils pour relever de nouveaux défis en entreprise

 Le début d’année arrive avec son lot de nouvelles résolutions professionnelles. De nouveaux défis vous attendent ? Voici comment vous y préparer pour les relever avec brio, en toute sérénité.

1 / On po-si-ti-ve !

WAOUH ! Un nouveau challenge vous attend : quel honneur ! Alors plutôt que de laisser monter la pression, et de visionner le film catastrophe en boucle dans votre tête, posez-vous pour écrire ce que l’on attend réellement de votre part. Vous ferez ainsi vite descendre la pression. Vous avez du mal à trouver les réponses ? Allez à la pêche aux infos ! Echangez avec un collègue, votre manager, un actionnaire… Récoltez un maximum d’éléments pour pouvoir mieux répondre à vos questions et comprendre ce que l’on attend de vous. Et souvenez-vous : ce n’est pas par hasard qu’on mise sur vous. C’est grâce à vos supers pouvoirs, ceux-là même qui vous rendent uniques !

2 / On se donne rendez-vous 1 fois par semaine 

Avant de courir un marathon, on se prépare ! Dans le travail, c’est pareil ! Alors on se pose pour faire un petit état des lieux : où j’en suis aujourd’hui, où je veux aller et de quoi j’ai besoin pour y arriver.

Vous prenez la responsabilité d’un pôle avec une composante comptable que vous ne maitrisez pas ? Vous devez développer votre entreprise à l’international mais votre niveau d’anglais est faible ? Vous en êtes conscient, c’est déjà un bon point 😉

Vous avez toujours appris ce que vous savez dans les livres, en suivant des formations ou en observant quelqu’un faire ?… Ne changez pas vos habitudes !

Pensez également à demander de l’aide à :

  • Un mentor, qui va pouvoir vous servir de guide
  • Un expert, qui a l’expertise du domaine
  • Un coach, qui va vous aider à trouver les solutions pour avancer.

Quoiqu’il en soit, voici un petit conseil qui vous aidera sur la durée : réservez-vous deux heures par semaine dans votre agenda pour faire le point avec vous-même. Quels sont vos challenges ? Avez-vous avancé ? Quels sont les points bloquants ? De quoi avez-vous besoin ?

3 / On se souvient qu’on a du talent  

C’est aussi le moment d’étudier de près vos lignes d’excellence et de vitalité. Kézako ? C’est très simple : votre ligne d’excellence, c’est tout simplement là où vous êtes bon. Mettez en mots ce que vous faites de manière talentueuse quelque soit le domaine. Et réfléchissez à la manière dont vous allez pouvoir mettre cela en œuvre dans les nouvelles responsabilités que l’on vous donne.

Quant à la ligne de vitalité, c’est ce qui va vous permettre de garder l’énergie que vous aviez jusqu’à présent et qui a plu à votre entourage professionnel. Qu’est ce qui donne du sens à votre métier chaque jour ? Comment continuer à lui donner ce sens sur les nouveaux défis à relever ?

 

C’est aussi important de veiller à maintenir un environnement dans lequel ce dont on a besoin est conservé. Vous avez besoin de liberté ? Assurez-vous que vos collaborateurs vous demandent si vous êtes disponible avant de vous coller une réunion dans votre agenda. Vous avez besoin de bienveillance ? Vérifiez aussi que l’état d’esprit général favorise l’entraide plutôt que le jugement. Car ce sont ces petits détails qui feront la différence sur le long terme.

4 / On évite de tomber dans le piège

Lorsqu’on nous propose un nouveau challenge, le plus gros piège qui nous attend est de se conformer à l’image que les autres ont de nous plutôt que de rester fidèle à ce qu’on est réellement. Or, si on est venu vous chercher pour relever ces nouveaux défis, c’est justement grâce à votre manière de faire. C’est ce qui a plu, ce qui a fait la différence et qui a donné envie de vous faire confiance. Evitez donc de tomber dans le piège qui consisterait à reproduire la manière de gérer de votre prédécesseur par exemple, puisque c’est vous, et ce qui vous rend unique, qu’on est venu chercher. En un mot : restez vous-même !

 

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *